Sélectionner une page

L’ancien président du parlement ivoirien, Guillaume Soro, en rupture de ban avec le régime, s’est offert un accueil populaire, jeudi 21 février, à son arrivée à Ferkessédougou où il s’est rendu, quelques semaines après avoir démissionné de son poste...Lire plus

Jeudi 21 Février 2019 – A la mairie de Guibéroua, les choses ne vont pas bon train. La première femme élue maire de la commune a dans la journée d’hier mercredi suspendu Kouman Koffi et Emile Beugré Ayo....Lire plus

Guillaume Soro soigne sa communication

L’ancien président de l’assemblée nationale joue à fond sa carte maîtresse d’homme accessible à tous depuis son départ de l’Assemblée nationale. Remarquable boute-en-train à l’accoutumée, Guillaume Soro exploite désormais à fond un autre talent : jouer l’homme...

Côte d’Ivoire : Nouvel avis de tempête !

L’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, a officialisé vendredi la création d’un comité politique dont il est le président, lors d’une conférence de presse tenue à son domicile abidjanais. Dans un contexte où Ouattara est toujours aussi contrarié....

Côte d’Ivoire : Ouattara se brouille avec la communauté internationale.

Les porte-paroles du Rhdp ont accusé hier, lors d’une conférence de presse, le gouvernement américain de vouloir s’immiscer dans la politique intérieure de la côte d’Ivoire après les déclarations du sous-secrétaire d’état, David Hale, qui critiquaient l’intention de...

Côte d’Ivoire : Alain Lobognon est à nouveau libre

Mercredi 13 Février 2019 – Un procès qui aura duré plusieurs heures. Débuté à 9H TU, le verdict des juges d’appel est tombé aux environs de 18H TU. Débat très engagé entre le procureur de la république, les avocats d’Alain Lobognon et les juges d’appel, voilà ce à...

Dossier

La nomination de l’ancien patron de la RTI au groupe Eranove comme directeur des opérations avant d’atterrir, Ohada oblige, à la tête de la compagnie ivoirienne d’électricité (CEI) sonne enfin l’heure de la grande lessive dans cette énorme écurie d’Augias. Mais certains secrets sont encore bien gardés comme ceux qui lient certaines têtes pensantes de l’entreprise à Djera services, cette société dont les nombreux privilèges donnent de plus en plus à réfléchir le personnel tenu au sacrifice depuis des décennies.

Si la guerre à la fraude à l’électricité a sensiblement détérioré l’image de la compagnie ivoirienne d’électricité auprès de ses propres agents, l’érosion du climat social dans l’entreprise, elle, ne date pas d’hier. Les travailleurs se plaignent en effet du blocage de leur salaire depuis des décennies et, bien plus, de leur carrière.

Il y aurait également dans l’entreprise une forte tendance à la régionalisation des postes ou plus concrètement des postes-clés de direction, et ce clan, au pouvoir à la CIE, se caractérise par son intolérance vis-à-vis des syndicats qu’il ne maîtrise pas.

Sa stratégie a jusque-là consisté à empêcher le nouveau syndicat dénommé Axe d’exercer ses activités dans l’entreprise. En fait pour bloquer Axe, la direction générale a tout simplement bloqué l’élection des délégués du personnel à portée des doigts du nouveau syndicat. Quitte à se faire réprimander par l’inspection du travail…

Pour contourner cette forteresse de l’intolérance, le nouveau syndicat s’en est remis aux patrons d’Eranove à travers un courrier dont aujourdhuinews.net a obtenu copie. Le nouveau syndicat y dénonce outre la négation de ses droits constitutionnels l’émergence d’une société dénommée Djera services dont les privilèges ont commencé à faire réfléchir, surtout que ses travailleurs sont à des années lumière de traitement pour lequel les agents de la CIE eux-mêmes se battent à obtenir, ne serait-ce que le quart de leurs acquis.

Djera services…

Cette société dénommée Djera services a été créée en 2016. Cette année-là, elle  décroche un contrat de sous-traitance avec la compagnie ivoirienne d’électricité. Le patron de Djera services n’est autre que Bernadin Koumoué Kouadio, ancien directeur d’exploitation de la CIE ...Lire plus

Share Button