Sélectionner une page

PREMIER LEAGUE – Le président de Cardiff City (D2) est revenu sur ce jour où les Red Devils ont bien failli tomber entre les mains de Mouammar Kadhafi.

 

Mouammar Kadhafi confortablement installé dans la tribune présidentielle d’Old Trafford. Si l’image peut paraître impossible à imaginer, elle a bien failli avoir lieu. En effet, Mehmet Dalman, l’actuel président de Cardiff City a révélé au Sunday Times que l’ancien dirigeant libyen avait été à “quelques heures” de racheter Manchester United au début des années 2000.

 

A l’époque, l’Anglo-Turc est banquier d’affaires, en charge des investissements à la Commerzbank. Il est chargé par les actionnaires principaux des Red Devils, John Magnier et JP McManus, de trouver un acquéreur pour leurs parts, qui s’élèvent à 29,9%. Si finalement, Dalman aidera la famille Glazer à prendre le contrôle du club, la piste menant au colonel Kadhafi surgit. “Les gens ne se rendent pas compte que le club a été tout près de passer sous contrôle libyen. Kadhafi a failli racheter le club. Il s’en est fallu de quelques heures“, confie le dirigeant de Cardiff.

 

“Kadhafi a presque acheté le club, insiste-t-il. C’est de cette manière qu’il en a été aussi proche. Tout s’est joué en quelques heures.” Mehmet Dalman s’était alors envolé pour Tripoli à bord d’un jet privé où il avait d’abord discuté avec les conseillers du “Guide de la Révolution”, avant de rencontrer le dirigeant libyen en personne. Si Kadhafi était pressé de conclure l’affaire, “nous ne nous sommes pas entendus sur le prix, mais il était moins une”.

 

C’est donc finalement Malcom Glazer qui a acquis les parts en question pour 790 millions de livres en 2005. Aujourd’hui, Man U est considéré comme le club le plus “cher” du marché, avec une valeur estimée à plus de 3 milliards d’euros. Kadhafi est mort à 69 ans en octobre 2011, lors de la guerre civile libyenne, capturé, lynché et tué près de Syrte.

Share Button