Sélectionner une page

Dans sa parution n°782 en date du 22 août 2018, le bimensuel « la Lettre du Continent » a publié un article non signé, faisant état d’une réunion organisée à l’initiative de Madame Dominique OUATTARA première Dame de la République de Côte d’Ivoire, entre Monsieur Fabrice SAWEGNON, patron du groupe VOODOO et plusieurs patrons de presse ivoiriens. Cette réunion dont l’article ne précise pas la date, aurait eu pour objet d’amener Monsieur Fabrice SAWEGNON « à régler une créance due à plusieurs journaux locaux, dans le cadre d’annonces publicitaires du groupe français Orange dont Voodoo gère le budget. » Le groupe VOODOO et Monsieur Fabrice SAWEGNON surpris par les allégations mensongères contenues dans cet article, ont pris la peine d’adresser un droit de réponse à la maison d’édition du bimensuel susnommé. Cette dernière maison contre toute attente, se refuse à insérer ledit droit de réponse, en se réfugiant derrière un argumentaire dénué de tout fondement juridique. Le groupe VOODOO et Monsieur Fabrice SAWEGNON tiennent à rassurer leurs partenaires d’affaires, ainsi que l’opinion publique nationale et internationale du caractère totalement diffamatoire de l’article visé plus haut. Par ailleurs, des dispositions sont prises afin de vaincre cette résistance injustifiée dudit organe de presse ; et tirer toutes les conséquences judiciaires, des atteintes graves portées à la réputation du groupe VOODOO et à l’honneur de Monsieur Fabrice SAWEGNON. Fait à Abidjan, le 18 septembre 2018 Pour le groupe VOODOO Et Monsieur Fabrice SAWEGNON Le Conseil

Share Button