Sélectionner une page

Suite au sommet de l’Assemblée parlementaire francophone (Apf) qui a eu lieu les 14 et 15 juin 2019 à Rabat au Maroc, les autorités de cette institution ont tenu à éclairer l’opinion. Relativement à la guerre de communication et de positionnement engendrée entre Soro Guillaume, ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne et Amadou Soumahoro, l’actuel président du Parlement ivoirien.

À en croire l’Apf, contactée par Ajourd’huinews.net, Guillaume Soro n’a jamais été éconduit et demeure son vice-président. Contrairement à ce que fait croire le camp Amadou Soumahoro qui a soutenu que Soro Guillaume avait été éconduit vendredi à Rabat par la police marocaine, lors de la plénière de l’Assemblée Africaine Régionale (Ara) de l’Apf.

A ce propos, l’Apf ajoute que Guillaume Soro ne peut avoir été éconduit d’une réunion à laquelle a participé son chargé de mission, Bassatigui Fofana qui le représentait en son absence pour raisons de huis-clos.

En tout état de cause, l’Apf dit avoir été saisie par le président de l’Assemblée Amadou Soumahoro  pour que soient retirés de sa liste les noms de Guillaume Soro et de Bassatigui Fofana. Mais l’Apf explique avoir refusé cette requête par respect de ses textes. C’est donc un démenti formel au communiqué de l’Assemblée nationale ivoirienne.

Franck Dimalty