Sélectionner une page

Pour décrier la gestion de la première responsable du bureau ivoirien des droits d’auteurs (Burida), Irène Vieira, dont la démission est exigée,  un collectif de syndicats d’artistes ivoiriens a annoncé un sit-in devant les locaux du Burida, du ministère de la Culture et de la Grande Chancellerie, pour le mardi 14 mai 2019.

« Le syndicat des artistes musiciens de Côte d’Ivoire (Samci), le syndicat national des artistes interprètes et intermittents du spectacle de Côte d’Ivoire (SYNARIS-CI) organisent un sit-in pacifique illimité de 06h00 du matin à 23h45 à partir du 14 mai 2019 à la fois, devant le siège du Burida, devant le Ministère de la Culture et de la Francophonie, et devant les locaux de la Grande Chancellerie à Cocody», annonce un communiqué datant du 3 mai et adressé au Préfet d’Abidjan avec ampliation au Premier ministre, au ministre de la Culture, à  la Francophonie, à la Grande Chancelière, au ministre de l’Intérieur, au Préfet de Police d’Abidjan.

Le Collectif annonce également  des meetings éclatés aux mêmes dates, jusqu’à satisfaction de leur  revendication de révocation de la directrice générale du Burida. Le courrier du collectif est cosignée par Koné Ibrahima Kalilou dit Fadal Dey, Singoh Suzanne, N’Doumi K. Raymond dit Djabo Steck, Gnagbo Gakou Yobo Paul dit Paul Madys, Lavray Lagah, Kouassi Alex dit Alex Quassy, Cissé Hamidou dit Hamed Farras.

Alors qu’on le croyait  associé au collectif, le PCA du Burida, Sylvain Yao Séry a plutôt conseillé aux meneurs de surseoir à leur initiative. « Le conseil d’administration tient à faire remarquer que le collectif a saisi l’inspection générale d’Etat (IGE) qui a diligenté un audit. En conséquence, le conseil d’administration demande au collectif et autres syndicats de savoir raison gardée et de cesser ces activités de nature à troubler non seulement la sérénité des sociétaires du Burida et du Burida lui-même, mais aussi éventuellement l’ordre public», a conseillé monsieur Séry.

Franck Dimalty