Sélectionner une page

Nestor Dahi, secrétaire national de la jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi), Jean-Claude Dassé, Suzanne Wodja et Benjamin Badé, tous membres du bureau national de la Jfpi ont été libérés ce mardi 11 juin par la police qui les avait interpellés la veille à l’allocodrome de Yopougon Niangon (Abidjan).

Nestor Dahi avait déjà été arrêté, il ya six mois par le régime  et condamné à quatre années d’emprisonnement. La police qui les a auditionnés pour atteinte à la sûreté de l’Etat, a finalement décidé de les relâcher faute d’indices concordants.

Selon des témoins qui ont assisté à la scène de leur arrestation, les quatre membres de la JFPI ont été arrêtés sur dénonciation d’un indic qui les avait entendus commenter la dernière sortie d’Henri Konan Bédié.

Dans une déclaration publiée par les médias, la direction du FPI avait, dans l’après-midi, dénoncé « un enlèvement suivi d’une séquestration en dehors de toute procédure légale » et appelé le régime « à abandonner ces vieilles méthodes qui n’effraient plus personne et qui ne pourront en aucun cas distraire les démocrates et le peuple de Côte d’Ivoire de leur marche pour la quête de liberté, de démocratie, de réconciliation nationale et de reforme de la CEI »

Charles Odilon