Sélectionner une page

Dans la crise institutionnelle survenue le lundi 6 mai 2019, lors de la session de la formation du bureau du Parlement ivoirien, le député de Fresco Alain Lobognon accuse ouvertement Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale ivoirienne. 

Dans un teweet posté sur son compte,  ce mardi 7 mai 2019,  le député Pro Soro, membre du groupe parlementaire Rassemblement,  tient pour responsable le président de l’Assemblée nationale. Il l’accuse d’avoir créé à dessein une crise à des fins partisanes. En violation flagrante des dispositions légales prévues en la matière.

« Le groupe parlementaire,  Rassemblement, auquel j’appartiens a été volontairement exclu du Bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire par un président qui confond son cabinet et les représentants des courants politiques groupes. Que les ignorants s’abstiennent de parler de vote de la majorité. La Constitution de Côte d’Ivoire et le règlement de l’Assemblée nationale ont été violés par le Rhdp», a fustigé Alain Lobognon.

La formation du bureau de l’Assemblée nationale s’est faite sans des représentants des groupes parlementaires Vox Populi, Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et Rassemblement. Ces trois groupes parlementaires ont claqué la porte de l’hémicycle en guise de protestation contre la violation du règlement du Parlement.

Charles Odilon